Confinés au fond du jardin. Mars-Mai 2020


Le lieu.          Un bout de jardin dans Marseille

Au temps        du confinement  du covid 19

Lui.                 Photographe sur le retour

Elle.                Peintre pleine d’espoir

Matos             un vieux Nikon qu’en avait vu d’autres.

 

L’histoire 

En sortant dans son jardin, ce matin du 17 Mars 2020 ,  il vit deux tee shirts suspendus accrochés à leurs épingles.

 Ils étaient dedans.

 Pour s’en sortir, ils sont allés au jardin tous les matin mettre en scène leurs confinements.